Publication : t02/079

Problme N corps nuclaire et force effective dans les mthodes de champ moyen auto-cohrent

Duguet T. (CEA, DSM, SPhT (Service de Physique Thorique), F-91191 Gif-sur-Yvette, FRANCE)
Abstract:
Le travail prsent porte sur deux aspects des mthodes microscopiques variationnelles utilises de manire extensive dans les calculs de structure nuclaire basse nergie. La premire tude se situe l'approximation du champ moyen o la formalisation du lien entre la fonction d'onde d'un noyau pair-pair et celle du voisin pair-impair est revisite. Afin d'en obtenir une description cohrente quelle que soit l'intensit de l'appariement dans le systme, l'utilit de la formalisation de ce lien selon un processus en deux tapes est dmontre. La sparation des tapes autorise l'extraction d'effets associs diffrents canaux de la force lors de l'ajout d'un nuclon dans la fonction d'onde du systme. En particulier, des formules perturbatives valuant la contribution des termes de la fonctionnelle impairs sous renversement du temps l'nergie de sparation d'un nuclon en prsence et en l'absence d'appariement sont drives. Des calculs auto-cohrents valident ensuite le schma thorique ainsi que les formules d'approximation d'un point de vue quantitatif. Cette premire tude se termine par une analyse approfondie de l'oscillation pair/impair des masses dans les noyaux. Le schma dvelopp permet nouveau d'identifier la contribution de chacun des canaux de la force cette observable. La ncessit d'une meilleure connaissance des termes impairs de la fonctionnelle de l'nergie pour conclure quant la formule de diffrence de masses la plus apte isoler le gap d'appariement au niveau de Fermi est identifie. Ces termes n'tant pas sous contrle aujourd'hui, c'est au prix d'un travail significatif sur ceux-ci qu'un ajustement prcis de la force d'appariement sur l'oscillation pair/impair des masses exprimentales sera possible. La seconde tude porte sur les mthodes de calculs au-del du champ moyen visant inclure les corrlations associes aux mouvements de grande amplitude dans le noyaux. Leurs effets sont introduits au moyen de la GCM et de la mthode du champ moyen projet qui se caractrisent par l'utilisation d'un mlange de fonctions de champ moyen non-orthogonales comme fonction d'essai dans le processus variationnel. Une thorie de perturbation permettant pour la premire fois de fonder ces calculs sur une base diagrammatique est dveloppe. Dans le mme temps, la resommation des corrlations deux corps autorise la dfinition de l'interaction effective minimale renormalisant les divergences associes au cur dur de l'interaction nuclon-nuclon libre dans ce contexte. Procdant une approximation locale de cette interaction, la premire prescription reposant sur des bases thoriques solides est propose pour la dpendance en densit des forces effectives phnomnologiques utiliser dans les calculs de mlange de configurations. Traitant d'une autre origine de la dpendance en densit de l'interaction, la possible renormalisation de l'effet des forces plus de deux corps par une dpendance en la densit mixte est dmontre pour les calculs de mlange de configurations. La forme tendue de la force de Skyrme issue de ces dveloppements formels est alors teste au moyen de calculs de mlange de configurations visant reproduire le phnomne de coexistence de forme dans le 186Pb.
Année de publication : 2002
Thse
Soutenance de thse : Universite Paris VI ; 2002-09-30
Lien : http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/archives0/00/00/17/84/
Keywords : Structure nucléaire; champ moyen; appariement; méthodes variationnelles/pertubatives
Numéro Exterieur : CCSD-tel-00001784
Langue : Français
Editeurs : Bonche P.

 

Retour en haut