Vers une nouvelle science des villes
Marc Barthélemy
IPhT
Tue, May. 31st 2016, 11:00
Salle Claude Itzykson, Bât. 774, Orme des Merisiers

La ville est un objet très complexe, très étudié et cependant mal compris. En effet, jusqu’à maintenant la plupart des modèles théoriques décrivant les villes sont soit très abstraits ou bien au contraire trop spécifiques. L’arrivée de nouvelle données (téléphonie mobile, GPS, rfid, etc) change la donne et permet à des physiciens d’utiliser leurs outils d’analyse et de modélisation. Lors de ce séminaire, j’illustrerai cette nouvelle approche sur plusieurs exemples correspondant à différentes échelles de temps. A l’échelle de la minute, les données de téléphonie mobile permettent de caractériser la structure spatiale des villes; à une échelle plus longue (du mois à l’année), les données socio-économiques permettent de comprendre l’effet des embouteillages et la structure polycentrique des villes. Enfin sur des échelles de temps beaucoup plus longues, la numérisation de cartes historiques permet de comprendre l’évolution du réseau de routes et l’impact de grandes opérations de planification telle que Paris l’a subit au 19eme siècle.

Contact : Loic BERVAS

 

Retour en haut